Fiche technique

Sens de lecture : -
Genre :
Nombre de pages : 84
Editeur : (Collection : )
Scénariste(s) :
Dessinateur(s) :
Coloriste(s) : Clément Lefèvre
Public concerné : + 12
Prix : 16,95 euros
Date de sortie : 22 août 2012
Site officiel : soleilprod.com

susine et le dormeveil t1 Susine et le Dorméveil tome 1 : critique BDSusine, une petite fille solitaire, souvent livrée à elle-même, suite au décès de sa grand-mère découvre un monde totalement fantasque. Il se nomme « Le Dorméveil ». Il ne lui est pas inconnu puisque sa grand-mère lui en avait déjà parlé. Un univers où il est interdit de pleurer. Le rire y est donc fortement recommandé…

Au 12, rue des Cauchemars habite une petite fille du nom de Susine. Quand elle n’est pas à l’école, c’est sa grand-mère qui la garde, ses parents étant souvent absents, à cause de leur travail. Sa grand-mère lui raconte alors de nombreuses histoires qui la captivent. Un jour elle lui fait une confidence en lui révélant qu’il existe un monde appelé « Le Dorméveil ». En forme de huit, il est divisé en deux parties reliées. D’un côté, il y a « Le Monde d’Avant » et de l’autre « Le Monde d’Après ». Susine qui aimait beaucoup sa grand-mère fut ainsi très affectée le jour de son décès. De plus c’est à partir de cet instant que ses parents n’ont cessé de se disputer, ne prêtant plus attention à Susine, très affectée par tous ces évènements. Pour palier à son chagrin, elle décide alors de se confectionner un « Couvre-pomme Canaliseur », en utilisant un vieux chapeau sur lequel elle ajoute entre autres des rouleaux de papier hygiénique pour former un long tube. Ce dernier partant du chapeau comme une corne verticale. Après s’en être coiffée, elle appuie le tube contre l’écran éteint de la télévision tout en pleurant les yeux fermés. Et c’est alors que se produit une chose incroyable !
Après un cours instant, elle entend une voix qui lui demande d’arrêter de pleurer. Elle ouvre alors les yeux et découvre une créature étrange. Celle-ci lui explique que dans ce monde les larmes ont une utilité particulière. Déstabilisée par ce qu’elle est en train de vivre, Susine s’évanouit. Et plus tard en se réveillant, elle se trouve dans un autre endroit où elle fait la connaissance d’autres créatures plus étranges les unes que les autres, comme des hommes-biscuits, des femmes poilues à plusieurs têtes ou bien encore des insectes à barbes. Susine comprend qu’elle a atterri dans le monde « Le Dorméveil ». Se retrouvant par la suite, malgré elle, dans un train dont la destination lui est inconnue, elle va découvrir que si les larmes sont néfastes dans cet univers, le rire fait des miracles. Ce dernier contribue à la métamorphose finale des différentes créatures qui peuplent « Le Dorméveil ». Cependant la plupart des passagers du train ont l’air triste. Susine a alors un atout précieux pour les rendre heureux : leur raconter les histoires de sa grand-mère. Et cela fonctionne ! Mais bientôt elle va devoir faire rire la Reine des Larmes. Une mission qui s’avère plus complexe que prévu. D’autant que Susine aimerait bien rentrer chez elle et qu’elle n’a aucune idée de la manière de le faire. Mais est-ce encore possible ?

UN CONTE ILLUSTRÉ ORIGINAL !
« » est un tryptique dont le premier tome, intitulé « Dans Le Monde d’Avant », paraîtra le 22 août 2012 dans la collection « Métamorphose » des éditions Soleil. Ce conte illustré est scénarisé par Bruno Enna et dessiné ainsi que colorisé par Clément Lefèvre. Il évoque un sujet auquel sont confrontés les enfants à un moment donné de leur vie : celui d’aborder la difficulté à trouver sa place dans un monde d’adultes. Chaque tome se déroule dans un univers qui lui est propre. Le premier dans le « Monde d’Avant » avec des couleurs chaudes. Le deuxième qui aura lieu dans le « Monde d’Après » sera plus sombre. Et enfin le troisième mêlera l’atmosphère des deux autres. Au fil des tomes le lecteur pourra ainsi voir le personnage de Susine évoluer, grandir et se métamorphoser. Dans ce premier tome, Susine se sent incomprise. Ses parents ne pensent qu’à se disputer et ne font pas attention à elle. N’ayant pas d’amis, elle est suivie par un psychologue, suite à la demande de sa maîtresse qui s’inquiétait de la voir se réfugier en permanence dans un monde imaginaire. Pour Susine, la seule personne qui la comprenait était sa grand-mère. Dans « Le Dorméveil », elle est heureuse car elle se sent utile et on lui prête une attention toute particulière. Mais le retour à la réalité risque d’être dur !
Le scénario qui met en avant au début la tristesse d’une petite fille suite à un évènement dramatique dans sa vie, mêle par la suite humour et fantaisie quand « Le Dorméveil » fait son apparition. Son Couvre-pomme Canaliseur est amusant. Le scénario de ce premier tome est aussi captivant car il est bien conçu. Pour décrire le monde « Le Dormeveil », Bruno Enna utilise de nombreux détails ce qui permet, sans même regarder les illustrations, de visualiser les personnages, les décors… Nul doute que l’auteur déborde d’imagination. Côté dessin, Clément Lefèvre a créé des personnages avec une anatomie atypique, parfois anthropomorphes ce qui les rend à la fois drôles et touchants comme le hibou moustachu qui a deux gros cadrans de montre à la place des yeux. Et ce n’est pas le plus étrange ! Cet album contient de très belles illustrations qui sont alternées avec des pages contenant les textes. Tout comme l’histoire, le dessin permet aux lecteurs de s’imprégner totalement du monde inventé par Bruno Enna. « Susine et le Dormeveil » est donc un livre illustré qui devrait plaire à un large public grâce à son graphisme et à son histoire qui font toute son originalité. À découvrir !
Couverture : © Soleil, Bruno Enna, Clément Lefèvre

Laisser un commentaire